guardian II

Boryana Petkova, Guardian II, sculpture, verre, fer, 220x50x40cm, performance 2021.
Vue de l’exposition Worst Case Scenario, 25.03.21 – 25.04.21. Crédit photo : Aurélien Mole
Guardian, détail 220x50x30cm glasse, metal 2017-2021

Guardian II  est une reproduction en verre et en métal des corsets de fer que l’on peut trouver dans nos rues autour des arbres. Censés protéger la nature, ces structures la tiennent au contraire prisonnière.

C’est l’idée que Boryana Petkova développe dans sa performance en se plaçant dans le corset. Une fois le corset dévissé, l’artiste se positionne face au mur, les bras en l’air, avant de le revisser pour l’y tenir prisonnière à son tour. Étroitement installée dans son corset, les bras tendus en l’air et contre le mur,  Boryana active le geste du trait de crayon – tel un dessin frénétique – aussi longtemps que sa condition physique le lui permet. L’artiste explore les limites corporelles dans sa pratique, et plus précisément avec sa performance pendant laquelle elle se place sur la pointe des pieds pour dessiner à l’extrémité la plus haute qu’elle puisse atteindre. La fragilité du verre qui l’enserre reste paradoxale quant à la dangerosité dont elle est également capable, si dans son mouvement de haut en bas, Boryana venait à le toucher. Désormais, la fin de la performance est a priori annoncée par l’engourdissement des mains de l’artiste qui ne sont plus en capacité de tenir le crayon. Cette tension entre une forme de violence et son intimité dans l’oeuvre n’est pas sans rappeler le travail de Jana Sterbak qui elle aussi engageait son corps dans des dispositifs énigmatiques.

Chloé Bonnie More